Jean-Louis Bianco : « La laïcité n’est pas une arme »

Écoutez la différence… Au cours de notre entretien pour l’émission Objections, Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité, ne dément aucune tension sur le sujet en France. Mais il a une conviction : il n’y a pas le feu au lac. Cette certitude s’est renforcée après quarante ans de vie publique. Il a successivement occupé toutes les fonctions politiques nationales et locales, secrétaire général de l’Élysée, ministre, maire, président de conseil général, conseiller régional…

Il n’ignore pas que la laïcité doit se confronter à « des revendications nouvelles, plus agressives, face auxquelles il faut réaffirmer les principes ».

Il ne lui a pas échappé que l’accolement d’adjectifs au mot « laïcité » est le plus souvent chargé d’arrière-pensées, voire d’hypocrisie : « laïcité positive, d’ouverture, rigoureuse… La laïcité se suffit à elle-même ! » lâche-t-il dans l’entretien, en constatant que « la laïcité est trop souvent perçue comme une arme anti-religieuse, et que dans bien des cas ceux qui la mettent en avant ne parlent pas de laïcité, mais d’islam et de foulard ». Lire la suite dans Mediapart


Posté dans | | Répondre

Répondre