Quand la République laïque finançait l’islam en métropole

par Alain Gresh, 5 octobre 2015

« Deviendrez-vous clérical, manquerez-vous à vos principes, parce que vous donnez des instructions à votre ambassadeur de certaines démarches auprès du pape ? S’il en est ainsi, moi, je suis musulman. » L’homme qui défend, ce 22 janvier 1925, devant une Chambre des députés où le Cartel des gauches est devenu majoritaire, le projet de rétablissement des relations diplomatiques avec le Vatican n’est pas un inconnu. Aristide Briand a été le rapporteur de la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat ; il en est le principal architecte, avec Jean Jaurès. Lire la suite dans Nouvelles d’Orient

 

 


Posté dans | | Répondre

Répondre